Retour sur l’animation « Deviens Youtubeur » du 23 Décembre 2020.

Comment devient-on Youtubeur ? La question n’est pas vite répondue !

C’est en ce doux mois de décembre que les Ados du Soleil sont venus découvrir les coulisses de la carrière de Youtubeur… Nous l’avions déjà évoqué dans une discussion informelle, mais en collaboration avec William de Zoomacom*, nous avons pu étudier le sujet plus précisément.

La recette pour devenir Youtubeur…

Elle n’est pas si simple… 😉

Il faut d’abord :

Du matériel de bonne qualité.

  • Appareil photo + trépied.
  • Une webcam avec mise au point automatique.
  • Un fond vert.
  • Un bon ordinateur.
  • Des lumières.
  • Un logiciel de montage…

Soit un investissement d’environ 2900€ – on a vu des yeux s’ouvrir bien grands lorsque les calculs ont été faits ! On est loin de l’idée qu’il suffit de la webcam de son ordinateur.

OUI certains Youtubeurs ont commencé avec peu de matériel et peu de moyens… En 2010 peut être, quand ils étaient 10 et que Youtube se cherchait encore ! Désormais, si on veut réussir, il faut investir et par rien qu’en matériel…

Des compétences (à posséder ou à apprendre).

Maintenant que vous avez (ou pas) le matériel, il vous faut un peu (beaucoup) de savoir-faire et de méthode !

Réfléchir à un sujet demande:

  • Connaissances : culture personnelle, cinématographique, artistique et littéraire.
  • Expériences sensibles artistiques, visuelles et sonores.
  • Méthodologie : Processus de création, méthodologie de la recherche et de projet.
  • Savoir-faire : Imaginer des histoires filmiques, communiquer son projet.

Choisir une cible demande de savoir :

  • Capter l’attention.
  • Susciter l’intérêt.
  • Créer le désir.
  • Passer à l’action

Ce sont des compétences innées ou acquises par les personnes qui travaillent dans la Com ou ceux qui ont une solide expérience dans le marketing ou les réseaux sociaux.

Écrire le scénario et les dialogues nécessite:

  • D’inventer le récit, les histoires de toutes sortes à la demande du réalisateur ou du groupe.
  • De créer un récit, une intrigue, un synopsis qui peut évoluer au fil de sa plume ou des desiderata de ses interlocuteurs.
  • De peaufiner les personnages, principaux ou secondaires.
  • De choisir le cadre spatio-temporel où se déroule l’action.
  • De travailler en équipe.

Réaliser le tournage demande de l’organisation car il faut :

  • Diriger les acteurs, leur indiquer comment jouer.
  • Placer les caméras.
  • Créer le décor.
  • Superviser le mixage, c’est-à-dire l’intégration de la bande-son au film.
  • Rester en contact avec le chef monteur, avec qui discuter des choix artistiques.

Faire le montage est la dernière étape mais elle est essentielle et oblige à savoir :

  • Utiliser les logiciels de montage.
  • Capter et prendre le son.
  • Créer un habillage, intégrer des animations.
  • Mixer des sources sonores.
  • Réaliser des effets…

Bref – en tout ce n’est pas moins de 35h de travail entre le tournage et le montage final pour une vidéo de… 5 minutes environ.

Loin de vouloir décourager nos Youtubeurs en herbe nous les avons mis au défi de tourner leur propre vidéo.

Le temps disponible faisant défaut c’est sur un scénario déjà existant que les jeunes du Soleil ont travaillé… Le très célèbre « Salut à toi jeune entrepreneur » adapté à nos ados devenant ainsi « Salut à toi jeune du Soleil ! ». On y a ajouté une petite phrase amusante en fin de vidéo pour challenger les autres centres de monter eux aussi leur vidéo : « A la maison de quartier du soleil on fait des trucs de folie, au centre de Firminy on s’ennuie. »

Moteur – Action – Couper ! Quand vient l’heure de tourner.

Après avoir déterminé les rôles:

  • du cameraman. (bien caché !)
  • du clappeur.

  • des différents personnages (qui va dire quoi ?).

  • des figurants (pour donner corps aux scènes).

Les acteurs apprennent leurs textes, les figurantes mettent au point leur danse TikTok, le camérama, teste le son… Et ACTION, ça tourne – Scène 1 prise 1 !

Une fois lancé ce tournage montre les limites de l’improvisation suggérée par certains lors de nos échanges. On s’aperçoit vite que c’est complexe de ne pas bafouiller, de ne pas oublier son texte, de ne pas rigoler… Bref, on se rend compte que c’est un métier !

Avec moins de 3h pour tout faire, nous n’avons pas eu le temps de monter la vidéo… Ce sera pour une prochaine journée sous le signe du numérique. D’ailleurs un PC est justement à dispo des jeunes pour faire du montage, avis aux futurs Youtubeurs : on attend vos idées et votre talent !

Restez à l’écoute, nous remettrons une animation Youtube et une autre Instagram bientôt – il faudra vous y inscrire !

*Zoomacom : c’est le pôle ressource numérique de la Loire. Ils ont tout un tas d’animations autour du numérique en stock, on a de quoi s’occuper si on manque d’idées !

Vous aimerez aussi...

Aller au contenu principal